ALGERIE CROATIE ESPAGNE FRANCE ITALIE LIBYE MALTE MAROC PORTUGAL ROUMANIE RUSSIE SERBIE TUNISIE TURQUIE UKRAINE

L’Union Hippique de la Méditerranée réunit autorités hippiques, hippodromes et organisations du secteur de 15 pays de l’aire euro-méditerranéenne.

Organisation

L’Union Hippique de la Méditerranée est la première organisation hippique internationale interdisciplinaire entre le Trot et le Galop qui offre la même égalité, les mêmes pouvoirs et les mêmes responsabilités à tous ses membres. Un concept entièrement nouveau dans le monde hippique, basé sur l’égalité entre les réalités hippiques, les pays et les personnes qui y opèrent. L’Union Hippique de la Méditerranée est une association hippique internationale créée à Naples le 13 Décembre 2008, qui réunit 15 pays: Algérie, Croatie, Espagne, France, Italie, Libye, Malte, Maroc, Portugal, Roumanie, Russie, Serbie, Tunisie, Turquie et Ukraine, dont le siège se trouve à Syracuse, auprès de l’Hippodrome del Mediterraneo. L’association, de laquelle font partie des Sociétés de Courses,  des Fédérations Hippiques et des Organisations des pays qui bordent la Mer Méditerranée et la Mer Noire, s’occupe d’organiser des événements hippiques internationaux de Trot et de Galop dans les pays adhérents à l’Union, d’établir les calendriers et les règlements, de promouvoir les courses hippiques dans les pays de l’espace méditerranéen, de protéger leurs traditions et leur prestige dans le monde; de renforcer les relations entre les pays membres en développant la collaboration dans le secteur hippique, d’augmenter la croissance des hippodromes, des enjeux, de la préparation professionnelle et de la sécurité dans le travail.

 

Objectifs

L’objectif de l’Union Hippique de la Méditerranée est d’obtenir l’adhésion, outre des pays fondateurs, de tous les pays qui bordent la Mer Méditerranée et la Mer Noire où se pratique la compétition hippique. Un projet absolument neuf, réalisé grâce à une fructueuse et intense collaboration avec les organisations hippiques qui en sont fondatrices, et qui se base sur l’absolue parité de poids entre les différentes nations au sein de l’Association, les pays plus évolués en matière hippique apporteront leur contribution par leur expérience alors que les nations émergeantes apporteront en dote leur propre énergie novatrice.


Participation

L’Union Hippique de la Méditerranée est la première organisation hippique internationale interdisciplinaire qui ne fait pas de distinctions entre ses membres. Un concept entièrement nouveau dans le monde hippique, là où des associations analogues sont en général construites d’une manière telle que les pays où le secteur est plus développé ont un poids supérieur, soit en ce qui concerne les choix, soit en matière de soutien économique des initiatives par rapport aux pays émergeants, faisant ainsi que la politique internationale du département soit de faits déterminée par les groupes qui déjà détiennent la suprématie laissant peu d’espace à l’innovation. Les statuts de l’Union Hippique de la Méditerranée au contraire sont basés sur l’égalité entre les réalités hippiques, les pays et les personnes qui y opèrent, sentiment d’égalité duquel émerge le dialogue constructif et qui constitue la base de tout processus démocratique.


Parcours

Le parcours pour la création de l’association s’est caractérisé par une ouverture du dialogue, paritaire et libéral entre tous ses composants, une comparaison dotée d’une grande potentialité de transformation basé sur le respect réciproque. Respect des pays moins développés dans le domaine de l’hippisme de la part de ceux possédant une tradition hippique très solide, qui permet aux premiers d’apprendre et de se faire guider par ceux qui possèdent un patrimoine riche d’expériences et de «know–how» à mettre à disposition. Respect des pays leader du secteur vers les nations émergeantes, qui leur offre l’opportunité d’écouter ceux qui apportent des idées neuves avec une grande ouverture, pour en extraire une poussée propulsive, des ressources économiques alternatives et des projets inédits. Les délégations hippiques de l‘Algérie, la Croatie, l’Italie, Malte, le Maroc, le Portugal, la Russie, la Serbie, la Slovénie, la Tunisie, la Turquie et l’Ukraine avant d’arriver à la constitution de notre association ont suivi en substance un chemin qui pourrait être défini comme un sentier de paix, au cours duquel elles ont considéré comme positif tout ce qui les unissait et comme négatif tout ce qui les divisait, mettant en évidence par leur union entre des nations différentes entre elles quant au niveau du développement, leur forme d’économie et leur organisation politique la source d’une grande force commune à laquelle puiser pour développer leur propre industrie hippique nationale.


Membres

Les Fédérations Hippiques Nationales, les Assiciations et les Organisations hippiques des pays qui bordent la Mer Méditerranée et la Mer Noire et/ou les Sociétés de Courses organisatrice d’étapes du Championnat peuvent être affiliées à l’Union. L’Union Hippique de la Méditerranée est la première organisation internationale qui réunit les secteurs du trot et du galop; alors que les deux disciplines sont présentes dans le mêmes pays sous des fédérations différentes, les nations ont adhéré à l’Union avec leur Organisation respective. La constitution de cette Association a suivi d’une certaine manière un parcours analogue à celui qui a abouti à l’accord de Barcelone pour la définition de l’aire Méditerranéenne de libre échange en 2010, au cours duquel on est parvenu à reconnaître dans le patrimoine des relations culturelles et commerciales entre les peuples le trait distinctif pour déterminer les pays à impliquer dans ce projet, au-delà des pures frontières géographiques, acceptant ainsi un élargissement du partenariat euro-méditerranéen également à d’autres nations n’appartenant pas au bassin méditerranéen, comme le Portugal et la Serbie, et à l’aire de la Mer Noire.